Blog

EXPOSITION DU MUSICAL AU PICTURAL

Ajouté le 20 avr. 2018


aujourd'hui dernier jour de mon exposition à Audruicq, exposition dans une salle dédiée à cette fonction dans une médiathèque des hauts de France dans un gros bourg rural, belle expérience . Public réceptif, beaucoup  d'enfants des écoles primaires en sortie pédagogique,certains sont revenus avec leurs parents. c'est intéressant d'être confronté directement au public qui visite les galeries et expositions. Public souvent non averti qui ne triche pas ,qui exprime sans complexe et sans fausse" pudeur son ressenti.pour ceux qui n 'ont pu assister à cette exposition, j 'ai ici le document qui a servi à la préparation DU MUSICAL AU PICTURAL PARCOURS INITIATIQUE.pdf

la matière, René Crevel

Ajouté le 17 avr. 2018

La matière la plus simple, mots ou couleurs, sert de truchement entre l 'au delà et le voyant.

La poèsie est la découverte des rapports , insoupçonnés d'un élément à un autre.

Le peintre doué de poésie, dans la plus sèche géométrie saura  trouver les échelles pour ses plongées.

Il monte , descend, remonte et, au plus haut palier, parce-que la clef a été perdue de cette porte qui devait s'ouvrir à même le ciel,à même le vent.

Il n 'aura qu 'à regarder par le trou de la serrure , pour découvrir dans deux centimètre carrés béants, un monde d 'étoiles que les hommes croyaient perdu

(René Crevel à propos de Paul Klee)   

exposition " du musical au pictural"

Ajouté le 16 avr. 2018

Je ne résiste pas a vous communiquer  un commentaire d'un ami artiste (Alain Beauvois) à propos de mon expo:

Deux amis artistes exposent en ce moment dans le Calaisis . Fabienne Deguines présente jusqu'au 21 avril à la médiathèque d' Audruicq " Du musical au pictural".Une immersion dans un univers très personnel et hyper suggestif...une réflexion sur le chaos, la création, une exploration de tas de matériaux et de techniques..une exposition elle même " in process "... Une tête chercheuse qui accompagne ses oeuvres de musiques et de vidéos expérimentales... Fabienne présente elle même tous les jours et de façon très pédagogique sa démarche.Passionnante rencontre d'un univers...
Raymond Géneau présente jusqu'au mois de septembre à la Minoterie de Guines " Les Nymphéas "... Une explosion de couleurs qui vous éblouira... On est loin d'une pâle imitation de Monet..on est dans la création d'un visionnaire , d'un chercheur, d'un perfectionniste ...qui cultive avec passion son jardin de couleurs..oui : éblouissant !
Tous renseignements sur leurs murs et sites !

article NORD LITTORAL à propos de mon exposition

Ajouté le 12 avr. 2018

CÔTE D’OPALE

12/04/2018

ART 

« Du musical au pictural »  

Fabienne Deguines devant La texture du silence.

Audruicq Fabienne Deguines expose à la Médiathèque Albert Doublet jusqu’au 21 avril. L’artiste s’inspire d’oeuvres musicales pour réaliser ses toiles.  

>

  •  
  •  
  •  

L’exposition « Du musical au pictural » de Fabienne Deguines s’est ouverte à la Médiathèque Albert Doublet. L’artiste a voulu démontrer par cette exposition composée de tableaux faisant le lien entre la musique et les arts plastiques comment l’un peut influencer l’autre et réciproquement.

Il lui a fallu deux ans pour réaliser ses œuvres et elle s’est inspirée du compositeur François Bayle, dans une expérience plurisensorielle. Elle a reproduit trois des cinq étapes : l’alerte, le désir et le déchiffrement. « Cet état d’alerte est puissant en énergie, en couleur, en image, je l’ai traduit par frénésie estivale , indique l’artiste, le désir, le plaisir sans contrainte, je l’ai traduit par l’ensemble d’expériences plastiques jouer de la matière et du mouvement . Le déchiffrement, c’est quand on a dominé l’alerte et le plaisir ; du déchiffrement peut émerger l’intention. J’ai traduit cette étape par mon tableau la texture du silence » ajoute-elle.

Ce tableau est un acousmographe (reproduction picturale d’une intention musicale). Fabienne Deguines a choisi de représenter les notes d’une couleur particulière avec une intensité égale à celle de la note, le silence est représenté en blanc. Le mouvement du pinceau correspond à la direction d’un chef d’orchestre.

Même si elle a étudié de façon académique, son travail d’artiste ne l’est pas entièrement. Elle a choisi de travailler avec des matériaux peu conventionnels et pour présenter ses œuvres et son concept, elle diffuse quatre vidéos sur les différentes étapes.

L’exposition est visible jusqu’au 21 avril.

article réseau des médiathèques du Pas-de-Calais, à propos de mon expo du "musical au pictural"

Ajouté le 11 avr. 2018

du musical au pictural, exposition de peinture évoquant la démarche de création en musique et en art plastique , la perméabilité des process de création


http://mediatheque.pasdecalais.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=2720:qdu-musical-au-picturalq-a-audruicq&catid=33:qretour-surq&Itemid=339

du musical au pictural

Ajouté le 2 avr. 2018

je suis entrain de préparée mon exposition " du musical au pictural, parcours initiatique" pour cela j 'ai réalisé des petites vidéos qui illustrent comment un process peut s'appliquer à deux pratiques : l 'improvisation , pour illustrer l 'alerte , le chaos .l 'empreinte du geste pour évoquer le désir de créer.la superposition pour aborder le déchiffrement .la transformation pour représenter la résonnance. Tous ces éléments de parcours sont ceux abordé par François Bayle dans l 'expérience acoustique. Il me reste à évoquer la signifiance , c 'est la tâche à laquelle je m 'attelle  


vers un autre horizon

Ajouté le 11 mars 2018

lors de ma dernière publication j 'avais le sentiment d'être un peu perdu dans ma démarche, mais j' ai retrouvé ma carte d'état major (eh oui je suis de l 'ancienne école), je suis dans ma démarche de projet vers la signifiance,aujourd'hui je cherche un rapport qui me convient entre abstrait /figuratif,signifiant/signifié, pictural/linéaire, la route est sans doute encore longue mais me conduira si j 'aboutis à la destination, ou vers un nouveau départ.

FEVRIER 2018

Ajouté le 27 févr. 2018

depuis mon dernier blog,j 'ai choisi de déchiffrer d'autres territoires, le peintre expressioniste abstrait que je suis est allé s'encanailler du coté des figuratifs,mais en jouant du rapport figuratif/abstrait.

 J'ai quitté pour un temps mon travail du musical au pictural, parceque je ne peux pour l 'instant franchir ce qui correspondrait en peinture au  cinquième niveau de"l 'expérience acoustique"(francois Bayle), qui conduit à la signifiance, pour cela il me faut peut-être passé par le signifié, d'où cette incursion dans le figuratif.

Les commentaires sur mon travail sont toujours le bienvenus.

 

 

ma démarche de recherche , ou j 'en suis aujourd'hui

Ajouté le 20 janv. 2018

Je suis originaire des hauts de France , Art-thérapeute, j’ai appris à utiliser l’art à des fins thérapeutiques, cependant peu à peu il m’est apparu que c’était le désir de créer qui me mobilisait. L’art fait partie depuis longtemps de mon univers, j’ai soif de pratiques, je suis musicienne, comédienne, plasticienne. Dans chacune de ces pratiques j’ai été formée de façon académique, dans les ateliers de la scène nationale de Calais : le Channel et du manifeste de Grande-synthe( rassemblement pour un théâtre motivé), au conservatoire de Calais , à l’école d’art de Calais. Dans chacune de ces pratiques c’est la démarche de création qui m’attire Attirée par l’art dans toutes ses expressions, les interactions entre ces différentes pratiques artistiques sont pour moi source de réflexion et d’inspiration. Ces interactions sont au cœur de ma pratique artistique. J’ai intégré au Concept , école d’art à Calais un atelier de recherche et de création ou j’ai la chance de pouvoir développer cette réflexion .

J’ai choisi d’orienter ma recherche dans les corrélations dans le processus de création en musique notamment en musique électro-acoustique et en art plastique notamment en peinture . j’ai choisi de m’appuyer sur le travail de recherche de l’INA-GRM en création musicale initiée par Pierre Scheaffer , je me suis aussi nourrie des travaux de François bayles et Guy Reibel guidée dans cette démarche en création musicale par Pierre Vasseur. Mon intuition est que le geste créateur est très proche tout au moins en ce qui me concerne en musique et en peinture.

Dans ma pratique picturale,ma première intention à consisté à créer un dispositif à partir d’objet picturaux comme je le ferai en musique avec des objets sonores A partir de ce dispositif je crée un instrument, c’est-à-dire que je défini des accès à ce dispositif qui me permettent de jouer de ce dispositif, c’est-à-dire d’exploiter les potentialités de ce dispositif ( la possibilité de jouer avec l’effet de pesanteur ou des modes énergétique picturaux). .A ce niveau le geste pictural est primordial, il est le sujet, la peinture permet d’imprimer ce geste.

En création musicale je me poserai alors comme question : Le travail est-il cohérent ? . En musique on parlerait de cohérence dans la durée, je peux transposer cela en art plastique en parlant de cohérence dans l’espace pictural dédié. Si le travail est cohérent , on est face à un développement, on passe en musique du sonore au musical, en art plastique de l’image au tableau.

Ce travail autour de la matière et du mouvement à fait l’objet d’une exposition à l’hôtel Holiday-inn à coquelles : « jouer de la matière et du mouvement ».du 2 décembre au 24 décembre 2017.

 

Ce travail réalisé j’ai choisi de développer un nouvel axe de travail orienté par les travaux de Francois Bayle sur le parcours sensoriel qu’il nous invite à emprunter dans son expérience acoustique 

François Bayle évoque les différentes étapes d’un parcours initiatique d’écoute. Ils évoque 5 étapes, 5 états pour aller de l’état d’alerte, du cri primal au signifiant . Je me propose de transposer ce cheminement a mon parcours plastique.

 Au début il y a le cri qui nous met en état d’alerte, plastiquement cet état d’alerte puissant en énergie, en couleur, en image je l’ai traduit par « frénésie estivale » il s’agit d’un jeu direct sur la toile en immédiateté et temps ramassé, projection de matières brutes, empreinte du geste et du mouvement , libération de l’énergie créative.

.il s’agit d’une évocation du chao au sens mythologique du terme c’est-à-dire ce qui est antérieur à toutes choses divines ou mortelles mais qui en détient tous les germes . De ce chaos nait le désir , (éros) qui se manifeste pour la personne sensible au pouvoir de ce tableau par une génération d’image .

Musicalement ce ressenti pourrait être traduit par de l ‘improvisation générative (improvisation généré par l’intime du musicien et par l’interaction avec l’ environnement .

la deuxième étape de ce parcours est donc le désir,Un nouveau parallèle peut être fait avec la mythologie car pour les orphiques….Le desir nait du chaos . Ce désir est une force primordiale qui à l’origine de toute création Ce désir est primaire voir primale , sans restriction, sans interdit il peut mener à des expérience heureuses ou dangereuses, il conduit à l’expèrience du plaisir et de la souffrance .c’est ce qui conduit l’enfant à explorer le monde.

Il conduit le peintre à expérimenter sans interdit ,à jouer pour ma part de la matière et du mouvement, cette étape je l’ai développée par l’ensemble d’expériences plastiques réalisées au second semestre 2017 présentées en partie lors de l’exposition « jouer de la matière et du mouvement ».à l’hôtel Holiday-in.

L’ amateur confronté à ces tableaux peut y lire le jeu avec la matière , l’empreinte du geste, et les prémices d’une intentionnalité qui se manifestera dans les prochaines étapes Il s’agit du même travail exploratoire fait par exemple en musique par Guy Reibel dans 12 inventions en 6 modes de jeu, travail ou la captation du geste est le jeu avec la matière sonore sont le sujet de l’œuvre.

Il me serait donc possible de composer une oeuvre musicale qui serait le pendant muusical de ce travail.

L’étape qui suit est relative au déchiffrement (le comment), quand on a expérimenté l’alerte et le plaisir , il est naturel de vouloir renouveler les expériences qui ont procuré du plaisir l’intention pourra alors émerger.

Il s’agit ici dans l’angle de la mythologie de servir Apollon et de Dionysos .

Plastiquement J’ai traduit cette étape par deux tableaux

« la texture du silence » qui est une acousmographie (une représentions picturale d’une intention musicale) (fille de’apollon qui intègre un code académique,transposition hauteur/couleur,durée/espace,timbre/grain,rythme/empreinte du geste,  l 'esprit de Dionysos se cache dans chaque petit rectangle qui souhaite exister comme une entité  ) Cette représentation pourrait  être musicalement interprétée. Cependant l’amateur doit pouvoir capter la musicalité du tableau sans chercher à le traduire .

« la vérité » qui est un tableau composé comme une œuvre de Parmegiani (fille de dionysos) .:superposition d’une trame et de deux développements une par montage (coupure d’images imprimées) l’autre par un travail sur la matière , sur la densité, la texture. Mais Apolon conduit ma main pour trouvé l 'harmonie des couleurs

.L' amateur confronté à ce tableau percevra le jeu des différents développements pour exister , ce conflit engendre une  une tension qui donne vie au tableau, la tension détente est un élément primordial de la musique classique.

Ce travail pourrait faire l’objet d’une création sur le plan musical electro-acoustique de même nature .

Il faudra ensuite passer du déchiffrement à la résonnance , la quatrième étape, c’est-à-dire de l’émergence intentionnelle qui implique l’acquisition assimilée d’un code, au fait de devenir, de comprendre sensiblement , d’éprouver . d’apprécier . et cela autant pour l’artiste que pour l’amateur

Pour cette étape j’ai composé "résonnance , Echo recueilli par Gaïa" . sont associés immédiateté et intentionnalité, ce travail résulte des travaux précédents mais tend vers une signifiance qui serait la prochaine étape .sur le plan mythologique on peut aussi faire appel  au mythe de la création du jour par erebe et la nuit, ainsi la lumière nait des ténèbres

Le pendant musical de ce tableau reste à imaginer.

meilleurs vœux, que cette nouvelle année vous apporte de belles aventures artistiques .

Ajouté le 3 janv. 2018

bonjour, un petit mot pendant cette période festive, cela fait maintenant quelques jours que je ne poste plus de travaux, il faut que je vous dise que je suis aussi commédienne et musicienne et j 'ai participé entre le fêtes à une grosse manifestation à Calais, qui s'appelle feu d'hivers , j 'ai chanté tous les matins à 7h30 des chants poliphoniques pour un public installé a l 'intérieur d'un cercle sonore, le reste de la journée j 'étais festivalier , je participais à des spectacles de toutes natures, un trés beau moment ou on a le sentiment d'aller au bout de nos forces;

en cette année 2018 j 'ai plusieurs beaux projets , j 'ai une expo personnelle en cours à l 'hotel holiday-inn à Coquelles, je partice à une expo collective à Barcellone avec esaert galéria, j 'ai candidaté pout l 'art-laguna prize à Venise, j 'avais candidaté aussi pour le caroussel du louvre à Paris , ma candidature avait été retenu mais j 'ai abandonné quand j 'ai vu le cout de l 'opération,j 'ai une expo personnelle à Audruicq en avril, des propositions pour le salon Leroy et pour un cercle maritime à Calais. Tout cela je le dois au site qui m 'a permis de prendre confiance en moi, l 'interet que vous avez porté à mon travail m 'a beaucoup aidé, je dois vous  l 'avouer j 'ai trés peu vendu, mais je ne regrette pas cet investissement.


Créé avec Artmajeur